fr

Thèse de doctorat (H/F) - Biologie chimique des domaines protéiques intrinsèquement désordonnés

Thèse de doctorat (H/F) - Biologie chimique des domaines protéiques intrinsèquement désordonnés

France 01 oct. 2022
CNRS

CNRS

Centre de recherche, Parcourir ses opportunités similaires

DÉTAILS OPPORTUNITÉ

Récompense totale
0 $
Centre de recherche
Région
Pays hôte
Date limite
01 oct. 2022
Niveau d'études
Type d'opportunité
Spécialités
Financement d'opportunité
Financement complet
Pays éligibles
Cette opportunité est destiné à tous les pays
Région éligible
Toutes les régions

Le projet sera mené dans l'équipe Chimie des Biosystèmes au sein de l'unité interdisciplinaire UMR 7242 Biotechnologies et Signalisation Cellulaire dirigée par le CNRS et l'Université de Strasbourg et située à l'Ecole Supérieure de Biotechnologie du campus d'Illkirch. L'unité de recherche est composée de 9 groupes de recherche travaillant sur différentes thématiques telles que l'intégrité du génome et la signalisation membranaire. Les approches de recherche combinent la génomique fonctionnelle et la biologie chimique. La recherche de notre équipe se concentre sur l'application de la synthèse chimique des protéines pour résoudre des problèmes complexes en science des protéines. Les installations nécessaires à la conduite des travaux seront fournies telles que la synthèse chimique de peptides par synthèse en phase solide, la caractérisation par HPLC et spectrométrie de masse, ainsi qu'une spectroscopie RMN de pointe. Actuellement, notre équipe est composée de 2 chercheurs postdoctoraux et de 3 doctorants.
Nous recherchons un candidat très motivé, compétent en synthèse organique et désireux d'apprendre les tests biologiques. Une expérience antérieure en synthèse peptidique sera un atout majeur.
Le candidat s'intégrera dans l'équipe de Chimie des Biosystèmes à l'UMR 7242 et sera inscrit à l'école doctorale ED222 en Chimie, qui impose de suivre les règles de la formation doctorale.
Pour plus d'informations, veuillez consulter le site Web : https://torbeevlab.com .

Le travail de thèse de doctorat s'inscrira dans le projet ANR ChemBioIDP. L'objectif de nos recherches à l'interface chimie - biologie est de comprendre les mécanismes biologiques impliquant des régions protéiques intrinsèquement désordonnées. Les protéines d'intérêt sont les coactivateurs transcriptionnels ACTR (p160) et p300/CBP. Ces protéines sont surexprimées dans divers cancers et participent à la formation de complexes multiprotéiques avec des récepteurs nucléaires pour réguler la transcription de multiples gènes. Les domaines d'interaction - domaine d'activation de l'ACTR et domaine de liaison au coactivateur nucléaire (NCBD) de p300/CBP - peuvent être synthétisés chimiquement, par conséquent les acides aminés non canoniques peuvent être efficacement incorporés dans ces domaines. Ces modifications permettent d'optimiser leurs propriétés conformationnelles et d'améliorer la stabilité des complexes protéiques résultants. Le candidat devra effectuer la synthèse chimique de divers analogues de domaines d'interaction protéique, y compris leur vectorisation pour la livraison dans les cellules, l'étude de leurs effets sur la transcription génique médiée par les récepteurs nucléaires, ainsi que des études structurelles (par RMN, cristallographie aux rayons X et cryo -EM).


Autres organisations


Ajouter votre question

Choisissez votre destination d'études


Choisissez le pays que vous souhaitez le visiter pour étudier gratuitement, travailler ou faire du bénévolat

Vous trouverez aussi


Mots clés


bourses doctorales 2022 Programme de doctorat Thèses de doctorat