Bourse postdoctorale - Modélisation et optimisation de l'énergie pour les systèmes énergétiques multi-porteurs

Bourse postdoctorale - Modélisation et optimisation de l'énergie pour les systèmes énergétiques multi-porteurs

France 19 août 2021
IMT Atlantique

IMT Atlantique

Université étatique (France), Parcourir ses opportunités similaires

DÉTAILS OPPORTUNITÉ

Université étatique
Région
Pays hôte
Date limite
19 août 2021
Niveau d'études
Type d'opportunité
Spécialités
Financement d'opportunité
Financement complet
Pays éligibles
Cette opportunité est destiné à tous les pays
Région éligible
Toutes les régions

IMT Atlantique, qui appartient à l'Institut Mines-Télécom, est une université technologique et un centre de recherche international rattaché au ministère en charge de l'industrie et des technologies numériques. Implanté sur trois campus (Brest, Nantes et Rennes), IMT Atlantique a pour objectif d'allier Technologies de l'Information et de la Communication, Énergie et Environnement pour transformer la société et l'industrie par la formation, la recherche et l'innovation. IMT Atlantique regroupe 1 800 étudiants de niveau master et doctorat. L'activité de recherche est centrée sur la technologie numérique, l'énergie et l'environnement. Il est mené par 270 chercheurs permanents et produit environ 900 publications par an.

La Direction des systèmes énergétiques et de l'environnement (DSEE) est l'un des 12 départements de l'IMT Atlantique. Il emploie environ 70 collaborateurs, dont 20 chercheurs permanents, 6 ingénieurs et techniciens, 3 personnels administratifs, des doctorants, des ingénieurs de recherche et des post-doctorants. Le département fait partie de l'unité CNRS GEPEA et mène des recherches en ingénierie des procédés appliquée aux bio-ressources et aux technologies environnementales à travers 3 équipes de recherche: Traitement des Eaux Métrologie de l'Air (TEAM); Recyclage de l'énergie / des résidus et traitement des émissions (VERTE); Optimisation - Système - Énergie (OSE).

Le contexte:

En 2018, dans le document «Devenir climatiquement neutre d'ici 2050», l'UE présente une vision stratégique à long terme pour réduire les émissions de gaz à effet de serre (GES) qui décrit sept blocs stratégiques parmi lesquels: 1) maximiser le déploiement des énergies renouvelables et 2) développer une infrastructure et une interconnexion de réseaux intelligents.

La transition énergétique européenne vise un système avec une part de 32% d'énergies renouvelables d'ici 2030. Cependant, l'inadéquation entre la disponibilité et la demande d'énergie et le caractère diffus des sources renouvelables remet en question cet objectif.

Les systèmes énergétiques multiporteuses (MES) sont considérés comme les moyens les plus prometteurs de parvenir à une intégration efficace des sources d'énergie renouvelables dans le futur mix énergétique. En effet, l'exploitation de la synergie entre les différents vecteurs énergétiques améliore la flexibilité du système énergétique et facilite l'atténuation de l'inadéquation entre la disponibilité et la demande d'énergie. Dans ces systèmes, l'interaction entre différents vecteurs d'énergie tels que la chaleur, l'électricité, le gaz, l'hydrogène, etc. peut avoir lieu via des réseaux d'énergie interconnectés au niveau du bâtiment, régional ou national.

La conception et la planification de tels réseaux sont des problèmes complexes qui nécessitent de prendre en compte un grand nombre de paramètres, notamment la demande d'énergie et sa variabilité, la disponibilité et l'intermittence des ressources énergétiques, l'énergie et les coûts des systèmes. Par ailleurs, ces problèmes sont également soumis à de multiples contraintes techniques liées au fonctionnement des technologies utilisées pour la production et le stockage d'énergie, d'autres contraintes liées aux réseaux d'énergie utilisés pour le transport et la distribution, et des contraintes supplémentaires liées à l'environnement ou à l'urbanisme entre autres. .

Différents travaux de recherche visent à développer des outils de modélisation pour simuler les interactions entre les composants de grands réseaux multi-porteuses. Leur combinaison avec les techniques d'optimisation et d'aide à la décision est une solution pour gérer ces problèmes complexes. Cependant, les outils de modélisation capables de simuler des systèmes aussi volumineux dans des temps de calcul raisonnables font défaut et les chercheurs du monde entier font des efforts continus pour développer de nouveaux modèles et imaginer de nouvelles méthodologies pour optimiser les grands réseaux multi-porteuses. Dans ce contexte, les chercheurs de l'IMT Atlantique développent en continu la plateforme logicielle GEMELLUS pour la modélisation et l'optimisation des réseaux d'énergie multi-porteurs. Cette plateforme combine des approches innovantes de modélisation et d'optimisation avec le HPC pour faire face à la complexité de ces problèmes de décision.

Positionner:

Dans ce contexte, le Post Doc travaillera sur différents cas d'utilisation de démonstration en utilisant la plateforme GEMELLUS pour tester les performances des modèles et des solutions d'optimisation développées par l'équipe pour une conception et un fonctionnement optimaux du MES. Travailler sur ces cas d'utilisation pratiques vise à identifier les améliorations possibles que le Post Doc sera en charge d'adresser. Il / Elle participera également au développement continu de fonctionnalités supplémentaires à la fois des solutions de modélisation et des stratégies d'optimisation, ensemble à l'échelle des systèmes énergétiques et au niveau des réseaux de distribution.

Contexte et compétences:

Le candidat doit avoir obtenu un doctorat dans le domaine de l'ingénierie énergétique ou des mathématiques appliquées avec une expérience dans le domaine de l'énergie. Il / Elle aura de fortes compétences en modélisation de systèmes énergétiques avec une expérience avérée dans le développement de modèles d'un ou plusieurs systèmes énergétiques (production / conversion / stockage / transport etc.).

Une excellente maîtrise de la programmation scientifique et algorithmique sera un critère de sélection très important. Une bonne connaissance des algorithmes d'optimisation est fortement recommandée.

Le candidat démontrera le niveau d'anglais compatible avec le travail quotidien dans un contexte international ajouté à d'excellentes compétences en travail d'équipe.

Durée: 13 mois

Début: septembre 2021

Salaire annuel brut (informatif): 34.400 euros

Employeur: IMT Atlantique

Lieu: IMT Atlantique, Département Energie et Environnement, campus de Nantes

Contacter:

Pour postuler, envoyez un seul fichier pdf comprenant un CV détaillé, une lettre de motivation, une liste complète des publications à l'adresse e-mail suivante:

bruno.lacarriere@imt-atlantique.fr - Bruno Lacarrière (IMT Atlantique, DSEE)

Autres organisations


Choisissez votre destination d'études


Choisissez le pays que vous souhaitez le visiter pour étudier gratuitement, travailler ou faire du bénévolat

Vous trouverez aussi