Post-doctorat en laboratoire de transcription et chromatine, Institut de Génétique Moléculaire de Montpellier
Institut de Génétique Moléculaire de Montpellier (IGMM)

Post-doctorat en laboratoire de transcription et chromatine, Institut de Génétique Moléculaire de Montpellier

France 06 août 2021

À PROPOS L'INSTITUTION

L'IGMM est un institut plurithématique de recherche en biologie et en santé fondé en 1993.
Visiter la page de l'institution

DÉTAILS OPPORTUNITÉ

Université étatique
Région
Pays hôte
Date limite
06 août 2021
Niveau d'études
Type d'opportunité
Spécialités
Pays éligibles
Cette opportunité est destiné à tous les pays
Région éligible
Toutes les régions

Rôle des structures ADN secondaires dans la transcription et l'ouverture de la chromatine à l'échelle du génome

Nous recherchons un post-doctorant motivé et enthousiaste avec de bonnes connaissances en édition du génome et en génomique fonctionnelle. Le post-doctorant rejoindra le groupe « Transcription et épigénomique » de l' institut IGMM . Notre équipe s'intéresse aux mécanismes de transcription basaux et activés ainsi qu'à la régulation de l'expression des gènes par des éléments régulateurs (promoteurs et amplificateurs). L'IGMM est une unité de recherche du CNRS située à Montpellier et qui étudie la chromatine, le cancer, l'immunologie et la biologie cellulaire. Cette unité fait partie d'un environnement scientifique riche composé de différents instituts (IRIM, CRBM, CEFE, etc.). Plusieurs plateformes techniques (Bioinformatique, protéomique, cytométrie en flux, imagerie, métabolisme) sont disponibles sur le site et au sein de la plateforme biocampus .

Le projet vise à comprendre le rôle des structures ADN secondaires du G-quadruplex et de leurs ligands dans la régulation de l'expression du génome dans les cellules normales et cancéreuses. Le post-doctorant abordera ces questions en utilisant divers outils, notamment l'édition du génome (CRISPR) et des expériences de génomique fonctionnelle (ChIP-seq, CUT & RUN, RNA-seq, ATAC-seq, cartographie des nucléosomes). Le candidat doit être titulaire d'un doctorat en génétique / biologie moléculaire, portant de préférence sur des études en transcription / chromatine et / ou génomique fonctionnelle. Il / elle doit avoir de l'expérience dans au moins l'un des domaines ou techniques suivants: biologie moléculaire et biochimie, CRISPR et édition génique, transcriptome ou chromatine à l'aide d'approches de séquençage à haut débit. Des connaissances approfondies en analyses bioinformatiques seront utiles pour le projet mais ne sont pas obligatoires car un soutien est disponible dans le laboratoire. Le candidat sélectionné se verra proposer un contrat d'un an renouvelable pour un ou deux ans supplémentaires. Si cette offre vous intéresse, merci d'envoyer un CV comprenant 2 références et une lettre de motivation à jean-christophe.andrau@igmm.cnrs.fr.

Mots clés: Chromatine, Transcription, G-quadruplexes, Génomique fonctionnelle, cancer.

Publications récentes du groupe:

Utilisation alternative des renforceurs et choix ciblé du promoteur de marque de marquage polycomb pendant la différenciation des cellules T. Maqbool et al, Cell Rep.18 août 2020; 32 (7): 108048.

Le paysage des rétrotransposons L1 dans le génome humain est façonné par des biais de séquence pré-insertion et sélection post-insertion. Sultana et coll., Mol Cell. 2 mai 2019 ; 74 (3): 555-570.e7

Tyrosine-1 de l'ARN polymérase II CTD contrôle la terminaison globale de la transcription génique chez les mammifères. Shah et coll., Mol Cell. 4 janvier 2018 ; 69 (1): 48-61.e6.

Les activateurs spécifiques à la lignée activent les gènes d'auto-renouvellement dans les macrophages et les cellules souches embryonnaires. Soucie et coll., Science. 12 février 2016 ; 351 (6274): aad5510.

Choisissez votre destination d'études


Choisissez le pays que vous souhaitez le visiter pour étudier gratuitement, travailler ou faire du bénévolat

Vous trouverez aussi