Doctorat «Déchiffrer l'origine des micrométéorites»
LabEx LIO

Doctorat «Déchiffrer l'origine des micrométéorites»

France 01 mai 2021

À PROPOS L'INSTITUTION

En 2011, le LabEx du Lyon Institute of Origins (LIO) a été sélectionné à l'issue du premier appel à projets Laboratoire d'Excellence, dans le cadre du programme Investissement d'Avenir pour la recherc
Visiter la page de l'institution

DÉTAILS OPPORTUNITÉ

Université étatique
Région
Pays hôte
Date limite
01 mai 2021
Niveau d'études
Type d'opportunité
Spécialités
Pays éligibles
Cette opportunité est destiné à tous les pays
Région éligible
Toutes les régions

Brève description Le poste de doctorat est proposé pour une période de 3 ans (36 mois). Le salaire net légal est de 1768 € par mois (plus les avantages sociaux). Un forfait annuel de 2 000 € pour les déplacements et le matériel sera alloué. Le candidat doit soumettre un manuscrit de thèse à l'université de Lyon pour une présentation formelle devant un jury avant la fin de la période de 3 ans.

Date de début du contrat: 1er octobre 2021

Projet de recherche

La matière extraterrestre déposée sur Terre est constituée de gros corps (météorites d'une taille allant de quelques cm à quelques km) et de petits corps (<1 mm) appelés micrométéorites. Il existe un consensus sur le fait que les météorites qui représentent moins de 0,1% de la masse accrétée par la Terre chaque année proviennent de la ceinture d'astéroïdes située entre Mars et Jupiter. L'origine des petits grains, cependant, a été un sujet de débat au cours des dernières décennies avec essentiellement deux origines possibles proposées, avec divers arguments en faveur d'une origine astéroïde ou cométaire.

L'objectif de ce projet de thèse est de mieux comprendre l'origine de ces grains en mesurant l'abondance de nucléides cosmogéniques pour un groupe de micrométéorites ou de micrométéorites individuelles (collectées au Groenland, en Antarctique ou sur le fond marin), ainsi que la modélisation des nucléides cosmogéniques cadences de production.

Domaine (s) de recherche

Cosmochimie isotopique

Directeur de thèse et contact

Nom: Caroline Fitoussi

Laboratoire: Laboratoire de Géologie de Lyon (LGLTPE)

Courriel: caroline.fitoussi@ens-lyon.fr

Environnement de travail

Localisation et description du poste

Le doctorat sera principalement localisé au LGLTPE sur le site de l'ENS de Lyon. Ce sujet de thèse est au cœur d'une collaboration avec plusieurs partenaires afin que différents aspects soient abordés au cours de la thèse (échantillonnage, travail isotopique, modélisation, simulations).

Équipe

Le nouveau doctorant (encadré à 100% par Caroline Fitoussi au LGLTPE) rejoindra une équipe de 4 autres doctorants, 2 en dernière année (encadrement à 50%), 2 autres débuteront également (encadrement 100% par CF). Les collaborations (IP2I, MNHN, CSNSM) associées à ce projet ont déjà été initiées avec plusieurs personnes clés (2 directeurs de recherche, 2 jeunes chercheurs, 1 enseignant).

Ressources allouées (facilités techniques, informatique…)

Accès complet aux installations de la plateforme d'analyse du LGLTPE (MC-ICPMS, TIMS, ICAP Q, TQ).

Publications récentes de l'équipe Fitoussi, C., Raisbeck, G., Duprat, J., Engrand, C., Wallner, A., Wang, X., Froehlich, M. 60 Fe Abundance in Micrometeorites, Goldschmidt Abstracts, 1008, 2019.

Fields, B. et al. , Proche-Earth Supernova Explosions: Evidence, Implications, and Opportunities White Paper (2020 Decadal Survey on Astronomy and Astrophysics), arXiv: 1903.04589 [astro-ph.SR], 2019. 11p.

Fitoussi, C., Raisbeck, GM, Knie, K., Korschinek, Faestermann, T., Goriely, S., Lunney, D., Poutivtsev, M., Rugel, G., Waelbroeck, C. & Wallner, A. (2008) Recherche de 60 Fe produit par supernova dans un sédiment marin, Phys. Rev. Lett., 101, 121101.

Description du LabEx LIO

En 2011, le LabEx de l'Institut des Origines de Lyon a été sélectionné à l'issue du premier appel à projets «Laboratoire d'Excellence», dans le cadre du programme «Investissement d'Avenir» pour la recherche prospective. Il fait partie des 12 LabEx soutenus par la communauté des universités et établissements de l'Université de Lyon (COMUE). Le LIO rassemble plus de 200 chercheurs d'élite recrutés dans le monde entier et formant 18 équipes de recherche de quatre laboratoires de la région Rhône-Alpes, tous leaders dans leur domaine, sous l'égide de l'Université Claude Bernard Lyon 1 (UCBL), de l'Ecole Normale Supérieure de Lyon et le CNRS. L'objectif de LIO est d'explorer les questions sur nos origines, opérant dans un large domaine d'étude qui va de la physique des particules à la géophysique, et comprend la cosmologie, l'astrophysique, la planétologie et la vie.

Processus de sélection

Le candidat retenu sera sélectionné en partenariat avec l'Ecole Doctorale «Physique et Astrophysique» de l'Université de Lyon.

Condition d'admission aux études doctorales

Les candidats doivent être titulaires d'un master national ou équivalent.

Date limite d'inscription

1er mai 2021

Documents demandés pour l'application

Les candidats doivent soumettre leur candidature accompagnée (i) de leur cursus académique des trois dernières années, (ii) d'une lettre de motivation, (iii) d'un CV et (iv) d'une lettre de recommandation, à labex.lio@universite-lyon. fr avant le 1er mai 2021.

Les candidats inscrits sur la liste restreinte seront informés d'ici la fin du mois de mai. Ils seront interviewés en juin.

Choisissez votre destination d'études


Choisissez le pays que vous souhaitez le visiter pour étudier gratuitement, travailler ou faire du bénévolat

Vous trouverez aussi